Le 22 mai 2018, nous avons mis à jour notre Déclaration de Confidentialité et nos Conditions d'Utilisation conformément à GDPR. Votre utilisation continue d'Educate Magis signifie que vous acceptez ces politiques révisées, alors veuillez prendre quelques minutes pour les lire et les comprendre ici.
COVID-19 Ressources et Recommandations Partagées par les Éducateurs de notre Communauté Mondiale

Une Tradition VivanteIntroduction: Enracinés dans les Exercices Spirituels

Enracinés dans les Exercices Spirituels

  1. Le point de départ de notre réflexion se trouve dans les Exercices Spirituels, qui sont le prisme par lequel nous discernons l’appel du Christ aujourd’hui.

A. Voir notre monde avec le regard de Dieu

  1. Au moment d’entrer dans la deuxième Semaine des Exercices, Saint Ignace invite le retraitant à regarder le monde en prenant la perspective de la Trinité, un Dieu qui nous crée, qui nous aime, et qui nous donne de quoi vivre.
  2. En qualité d’éducateurs, nous contemplons notre monde avec le regard de la Trinité sur lui. Nous voyons la vitalité de la jeunesse qui aspire à améliorer ses conditions de vie. Nous voyons les peuples se délecter de la beauté de la création et s’e fforçant de trouver Dieu dans leurs activités quotidiennes. Nous observons le progrès rapide des sciences, des techniques, et la croissance rapide de l’économie. Nous voyons le potentiel qui peut en être tiré pour améliorer la vie sur terre. Mais nous voyons aussi la violence, l’exploitation brutale, et l’injustice. L’intolérance religieuse et ethnique, le fondamentalisme et la discrimination défigurent également la dignité humaine, exacerbent les inégalités, et poussent beaucoup de personnes vers les marges de la société, en particulier les femmes et les enfants.
  3. Les déséquilibres préoccupants et la dégradation sévère de l’environnement, aggravés par une culture du déchet, aboutissent à l’empoisonnement et la pollution de notre planète. Dans ce monde magnifique quoique mis à mal, la spiritualité ignatienne tient en tension les polarités suivantes : contemplation et action ; droits et responsabilités.
  4. L’éducation jésuite vise à éduquer les élèves en leur apprenant à partager la manière de regarder notre monde qui est celle de la Trinité, afin de lui apporter davantage de charité et de justice. Tel est le cadeau que les écoles jésuites offrent à la nouvelle génération.

B. Le colloque : Qu’est-ce que j’ai fait pour le Christ ? Qu’est-ce que je fais pour le Christ ? Qu’est-ce que je dois faire pour le Christ ?

  1. Comme vous le verrez, le présent document, Une tradition vivante, est organisé de manière à générer une conversation au sein de notre apostolat. Dans les Exercices Spirituels, Saint Ignace invite les retraitants à se placer devant le Christ en croix et à considérer trois questions qui traversent toute notre tradition spirituelle : Qu’est-ce que j’ai fait pour le Christ ? Qu’est-ce que je fais pour le Christ ? Qu’est-ce que je dois faire pour le Christ ? (ExSp n° 53)
  2. Qu’est-ce que nous avons fait pour le Christ ? Une tradition vivante revient sur les trente dernières années marquées par de profonds changements, avec de nouvelles opportunités en vue du bien commun, mais aussi des menaces sérieuses contre des valeurs profondément ancrées. Nous réfléchissons sur les manières dont la mission de l’éducation jésuite s’est renouvelée, à travers la publication de documents et grâce à de nouvelles initiatives.
  3. Qu’est-ce que nous faisons pour le Christ ? Une tradition vivante regarde les réalités actuelles de notre monde et dans nos écoles, en faisant des liens avec des statistiques, des documents, et des ressources contemporaines.
  4. Qu’est-ce que nous devons faire pour le Christ ? Une tradition vivante suggère que, aujourd’hui, dans notre monde interconnecté, face aux réalités actuelles, il existe des marqueurs d’identité essentiels qui doivent faire partie de toute école jésuite dans le monde, quel que soit le contexte local dans lequel il est inséré.