Le 22 mai 2018, nous avons mis à jour notre Déclaration de Confidentialité et nos Conditions d'Utilisation conformément à GDPR. Votre utilisation continue d'Educate Magis signifie que vous acceptez ces politiques révisées, alors veuillez prendre quelques minutes pour les lire et les comprendre ici.
COVID-19 Ressources et Recommandations Partagées par les Éducateurs de notre Communauté Mondiale

Une Tradition VivanteLes Écoles Jésuites: Une Tradition Vivante au service de toute la Compagnie

CURIA GENERALIZIA DE LA COMPAGNIA DI GESÚ

La tradition vivante des écoles jésuites

2019/25
A TOUTE LA COMPAGNIE

Chers amis dans le Seigneur,

Le 8 décembre 1986, à l’occasion de la célébration du 400 ème anniversaire de la première Ratio Studiorum, le Père Général Peter-Hans Kolvenbach écrivit à tous les Supérieurs Majeurs pour leur annoncer la publication des Caractéristiques de l’éducation jésuite, dans la ligne de la tradition éducative ouverte par la Compagnie de Jésus avec la Ratio. Ces Caractéristiques ne se présentaient pas comme une nouvelle Ratio Studiorum, mais, selon les termes mêmes du Père Kolvenbach, elles se proposaient plutôt de « donner une vision commune, une conscience commune quant aux objectifs … un modèle-type auquel nous référer ».

Le Père Kolvenbach espérait que ce document aiderait au discernement nécessaire afin de trouver les moyens les plus adaptés « pour accomplir fidèlement et de manière efficace la mission reçue, en tenant compte des circonstances en continuelle évolution » (P. Kolvenbach, lettre du 8 décembre 1986, citant sa lettre sur le Discernement apostolique en commun, n°32, datée du 5 novembre 1986).

Sept ans plus tard (1993), le Père Kolvenbach présenta un nouveau document, intitulé Pédagogie ignatienne : approches concrètes, et mieux connu sous le nom de Paradigme pédagogique ignatien. Ce document proposait un style pédagogique qui mettait en œuvre les caractéristiques décrites dans le texte précédent.

Il est clair que ces deux documents ont largement contribué aux processus de discernement et de renouveau qui ont permis à nos écoles et à de nombreuses autres institutions jésuites de mieux s’adapter à notre monde en mutation et aux besoins de formation des nouvelles générations.

Aujourd’hui, je souhaite vous présenter un nouveau document, intitulé Les écoles jésuites: une tradition vivante au 21 ème siècle – Un exercice continu de discernement. Ce texte s’inscrit dans notre tradition d’aider notre apostolat éducatif à réfléchir et à discerner les défis et les chances propres à notre temps afin que nous puissions continuer à répondre aux besoins de renouvellement, d’innovation et de « ré-imagination » dont notre éducation a besoin en ce temps de changement. Le meilleur hommage que nous puissions rendre à notre longue tradition éducative est d’explorer de nouveaux modèles, des manières créatives et innovantes de rendre accessible notre vision spirituelle et notre expérience éducative à nos étudiants et à leurs familles. Le titre du document en indique donc bien la visée : entrer dans un exercice de discernement permanent pour renouveler la tradition éducative vivante qui est la nôtre.

Ce document doit être lu dans le cadre du processus de discernement vécu par notre apostolat éducatif depuis la publication des Caractéristiques et du Paradigme pédagogique ignatien. Ce processus a connu des développements ultérieurs avec un cycle de rencontres mondiales : un colloque à Boston en 2012, un séminaire international à Manrèse en 2014 et le premier congrès des délégués à l’éducation jésuite – JESEDU (Rio à Rio de Janeiro, en 2017. Il se poursuivra lors d’un deuxième colloque, prévu à Jogjakarta (Indonésie) en 2020, au cours duquel il s’agira d’intégrer les Préférences Apostoliques Universelles dans le discernement.

Ce document fournit dix marqueurs d’identification des écoles jésuites. Il offre ainsi des éléments importants pour aider à repérer en quoi une « école jésuite » est effectivement jésuite aujourd’hui, en nous aidant à situer le défi de préserver notre identité au cœur de ce que nous faisons et de ce que nous sommes, afin de poursuivre notre mission de réconciliation et de justice. Parmi ces marqueurs d’identification, le deuxième revêt une importance particulière aujourd’hui : l’engagement à créer un environnement sûr et sain pour tous. Nos écoles mettent en effet en œuvre des politiques et des protocoles visant à prévenir les abus de toute forme susceptibles de se produire, ainsi qu’à identifier les abus lorsqu’ils existent et à réagir face à eux. Le défi est de poursuivre ce chemin et de promouvoir le nécessaire changement culturel dont nos sociétés ont besoin, afin de créer des environnements sûrs et sains pour tous.

Tradition vivante ne remplace pas les textes précédents. Il les complète et les met à jour dans une perspective de discernement permanent. Les trois documents dont il est question ici devraient être considérés comme formant un ensemble, qui présente le cadre contemporain de l’éducation jésuite. Tradition vivante se veut aussi une réponse à l’accélération du changement que nous vivons aujourd’hui ; c’est pourquoi le document présente un discernement non encore abouti ; c’est un texte vivant que les éducateurs de nos écoles sont invités à enrichir par leurs réflexions, leurs expériences et leurs contributions. En ce sens, il s’agit d’un document qui laisse l’avenir ouvert, qui esquisse une ébauche du discernement qu’il cherche à inspirer et qui entend fournir des lignes directrices afin de poursuivre l’éducation des hommes et des femmes pour et avec les autres dans le contexte de l’excellence humaine qui caractérise notre tradition éducative.

Je tiens à remercier les membres de la Commission Internationale de l’Apostolat de l’Éducation Jésuite (ICAJE) pour le travail qu’ils ont accompli ces huit dernières années, afin de produire ce texte. De même que les documents précédents, Tradition vivante s’est construit à partir de nombreux brouillons, consultations, échanges, réactions venues du monde entier, avec la participation de spécialistes de l’éducation ignatienne.

Le défi qui reste à relever est de faire de ce document un outil efficace pour mener à bien le discernement dont notre apostolat éducatif a besoin. Le deuxième congrès JESEDU- Jogja2020, qui sera le premier rassemblement mondial du nouveau cycle de rencontres, présentera, début 2020, un document pour une expérience de colloque virtuel. Je demande aux Supérieurs majeurs de faire en sorte que, après sa présentation, ce document soit largement diffusé, utilisé et discuté dans leurs provinces et régions par tous les éducateurs et tous ceux qui travaillent dans les écoles. Les délégués provinciaux pour l’éducation verront la meilleure manière de mettre ce document à la disposition des écoles, pour inspirer un processus de discernement permanent sur la meilleure façon de mener une politique éducative dans les réalités mondiales, régionales et locales où nous œuvrons aujourd’hui. Ce document devra être présenté en lien avec les Préférences Apostoliques Universelles et avec le renouvellement de vigueur apostolique auquel elles invitent, comme je vous l’ai indiqué dans des lettres antérieures.

Bien fraternellement vôtre dans le Seigneur,

This image has an empty alt attribute; its file name is image.png
Arturo Sosa, S.I.
Supérieur Général

Rome, le 5 novembre 2019
Fête de tous les saints de la Compagnie de Jésus
(Original: anglais)