Le 22 mai 2018, nous avons mis à jour notre Déclaration de Confidentialité et nos Conditions d'Utilisation conformément à GDPR. Votre utilisation continue d'Educate Magis signifie que vous acceptez ces politiques révisées, alors veuillez prendre quelques minutes pour les lire et les comprendre ici.
Educate Magis Célèbre 5 ans de Connexion entre les Éducateurs des Écoles Jésuites du Monde Entier !

Une Tradition VivantePartie 2: La nouvelle réalité mondiale, Section 5

Changements dans la Compagnie de Jésus

Démographie : [37]

  1. En 1986, il y avait plus de 25 000 Jésuites à travers le monde.
  2. En 2015, ils étaient 16 740, ce qui représente une diminution de 33%.
  3. Sur le plan géographique, au cours de ces trente années, le nombre de Jésuites a augmenté en Afrique, plus légèrement en Asie du Sud. Il a un peu diminué en Asie de l’Est, mais a diminué de 35% en Amérique latine et de près de 50% en Europe et en Amérique du Nord.
  4. En termes d’âge, au cours des trente dernières années, l’âge moyen des Jésuites a augmenté, en raison d’une plus grande longévité et d’un plus petit nombre d’entrées de plus jeunes, en particulier en Europe et en Amérique du Nord. L’âge médian varie beaucoup d’un continent à un autre, reflétant un déplacement démographique vers l’Afrique et l’Asie du Sud.

130. Le gouvernement de la Compagnie

  1. Trois Congrégations Générales se sont déroulées au cours des trente dernières années.
  2. La 34ème Congrégation Générale (1995) a réitéré les principaux thèmes des 32ème et 33ème Congrégations Générales. Les Jésuites et leurs collaborateurs sont appelés à répondre généreusement à l’appel du Christ, ce qui passe par :

    1. répondre aux besoins des pauvres et des marginalisés
    2. respecter et pratiquer l’hospitalité envers les personnes appartenant à d’autres cultures et à d’autres traditions religieuses
    3. regarder les laïcs comme des collaborateurs avec la même valeur et la même dignité
    4. apprendre à partir de l’expérience des femmes qui ont longtemps été marginalisées dans l’Eglise et la société
  3. Le décret 18 se concentre sur l’éducation secondaire, primaire et informelle, en soulignant :

    1. le rôle central des laïcs comme éducateurs dans la tradition ignatienne
    2. les efforts effectués pour rendre les écoles jésuites accessibles aux jeunes issus de familles disposant de moyens limités
    3. le rôle de plateforme des écoles pour atteindre, non seulement la communauté élargie des parents, des anciens élèves, et des amis, mais aussi les pauvres et ceux du voisinage qui sont désavantagés
    4. l’importance des écoles maternelles parrainées par la Compagnie
  4. La 35ème Congrégation Générale (2008) a pris acte de la vitesse croissante des changements dans le monde post-moderne :

    1. elle s’est penchée sur les questions des technologies, de la conscience environnementale grandissante, des migrations, et de la mondialisation.
    2. elle a réaffirmé l’appel du Christ à servir la foi en promouvant la justice.
    3. considérant la vocation jésuite comme un feu qui en engendre d’autres, elle a reconnu le rôle central joué par les collaborateurs laïcs et a souligné l’importance de leur formation au charisme ignatien.
    4. In light of fewer Jesuits, it raised a fundamental question about institutional identity: With few Jesuits or no Jesuits present, what makes a Jesuit school Jesuit?
    5. elle a discuté l’apostolat auprès des jeunes, en affirmant : « Nous devons discerner avec soin la manière dont nous poursuivons nos ministères éducatifs et pastoraux, en particulier avec les jeunes, dans cette culture post-moderne en rapide changement. Nous avons à marcher avec les jeunes, apprenant de leur générosité et de leur compassion et nous aidant mutuellement à grandir à travers fragilités et fragmentations vers une intégration de nos vies en Dieu et avec les autres » (CG 35, d.3, n°23).
  5. La 36ème Congrégation Générale (2016) appelle dans son décret 1 à un renouvellement spirituel comme premier pas pour affronter la crise sociale et environnementale, dans son urgence et sa complexité, qui touche aujourd’hui chaque partie du monde. Elle prend ainsi également acte de la vitesse croissante des changements dans le monde post-moderne.
  6. Le décret 1 nous appelle à être compagnons dans une mission de réconciliation et de justice [38].

    Interventions sur l’éducation par les supérieurs Jésuites
  7. Les Pères Peter Hans Kolvenbach SJ, Adolfo Nicolás SJ, et Arturo Sosa SJ, qui furent les Supérieurs Généraux successifs depuis la publication des Caractéristiques en 1986, ont pris la parole à de nombreuses reprises sur le thème de l’éducation. Bien que certaines de ces interventions soient spécifiquement à destination de l’éducation supérieure, elles contiennent des idées pertinentes pour toutes les écoles jésuites.

    1. quatorze interventions du Père Kolvenbach sont disponibles sur : http://www.sjweb.info/education/doclist.cfm#kolv
    2. quinze interventions du Père Nicolás sont disponibles : http://www.sjweb.info/education/doclist.cfm#nico
    3. les interventions du Père Sosa sont disponibles sur : http://www.sjweb.info/education/doclist.cfm

Étapes récentes

  1. En 2012, le premier Colloque International sur l’éducation secondaire jésuite qui s’est tenu à Boston, aux USA, a rassemblé des éducateurs en provenance des écoles jésuites du monde entier, en vue d’exprimer une vision unifiante et de célébrer la riche diversité de notre réseau.
  2. En 2014, le SIPEI (Seminario Internacional de Pedagogía y Espiritualidad Ignacianas) a rassemblé des dirigeants et des experts du réseau mondial en vue de réfléchir sur les quatre attributs suggérés par le Père Kolvenbach, qui devraient être enseignés aux élèves des écoles jésuites. Ces quatre attributs, connus sous l’acronyme “4C”, sont : conscience, compétence, compassion et engagement (conscience, competence, compassion, commitment en anglais).
  3. En 2015, la communauté interactive en ligne Educate Magis a été établie en vue de servir de plateforme d’interactions entre élèves et éducateurs des écoles jésuites à travers le monde.
  4. La charte d’engagements de JESEDU-Rio en 2017 représente également un moment important de discernement dans le processus permettant d’agir « comme corps universel avec une mission universelle » (CG35, d. 2, n° 20) Voir les nn. 56-62 de ce document pour une explication complémentaire.
  5. En 2018, le Père Général Arturo Sosa s’est adressé au Congrès Fe y Alegria visant à promouvoir le droit à une éducation de qualité pour tous :
  6. « Il est essentiel de défendre, d’exiger et de promouvoir le droit à une éducation de qualité pour tous. Je vous encourage à continuer de proclamer que la qualité n’est pas possible sans écoles inclusives et sûres. Des écoles qui accueillent et intègrent, qui respectent la diversité. Des écoles innovantes, contextualisées et pertinentes… » [39]

    Écoles jésuites : [40]
  7. Qu’est-ce que signifie être une école jésuite ? Une école est-elle jésuite en raison de son histoire, parce qu’elle a été fondée par les Jésuites et qu’il y a eu des Jésuites pendant de nombreuses années ? Une école est-elle jésuite en raison de son statut canonique ? Une école est-elle jésuite parce que des Jésuites y travaillent ? Une école est-elle jésuite en raison de son histoire ou par choix ? Une école est-elle jésuite en raison de ce qui y est proposé ou seulement en raison de son nom ? Une école est-elle jésuite pour des questions d’image de marque et de publicité ?
  8. Peut-on parler d’écoles jésuites seulement si elles sont parrainées et instituées canoniquement par la Compagnie de Jésus ?
  9. Si tel est le cas, alors les écoles jésuites éduquent presque 800 000 élèves dans plus de 850 écoles, avec seulement 4,3 % du personnel qui est jésuite (En Amérique du Nord et en Europe, ce pourcentage diminuera encore dans les années à venir).
  10. Peut-on parler d’écoles jésuites si elles reposent sur une quelconque forme d’affiliation avec la Compagnie de Jésus ?
  11. Si tel est le cas, alors ces écoles éduquent plus de deux millions d’élèves dans près de 2 300 écoles, où les Jésuites représentent à peine 2% du personnel.

    Écoles nouvelles et réseaux nouveaux
  12. Au cours de ces trente dernières années, de nouvelles écoles jésuites sont apparues ainsi que des réseaux accessibles aux personnes disposant de moyens modestes ou de peu de moyens :
    1. les Écoles de la Nativité proposent une éducation gratuite et créative aux pré-adolescents.
    2. les Écoles Cristo Rey proposent une éducation secondaire à des jeunes, hommes et femmes, à travers un programme créatif alliant travail et études.
    3. en Amérique latine, et maintenant en Afrique, le Réseau Fe y Alegría poursuit sa croissance remarquable en offrant une éducation adaptée aux secteurs les plus pauvres de la société.
    4. à travers le monde, dans 51 pays, le Service Jésuite des Réfugiés (JRS) propose éducation, assistance d’urgence, et services de santé à plus de 700000 personnes.
  13. Ces réseaux sont reliés à la Compagnie de diverses manières, reflétant les étonnantes possibilités qui s’ouvrent à notre apostolat de l’éducation lorsque nous travaillons avec d’autres congrégations religieuses, avec des laïcs, et avec d’autres éducateurs, qui tous s’identifient avec les objectifs de l’éducation jésuite.

    Jésuites et collaborateurs laïcs.
  14. Au cours des 450 ans de leur histoire, les écoles jésuites se sont appuyées sur un partenariat dynamique entre Jésuites et collaborateurs laïcs. Aujourd’hui la plus grande part de la responsabilité pour la mission de nos écoles est portée par les laïcs. Des hommes et des femmes catholiques unissent leurs forces avec ceux d’autres traditions chrétiennes pour former des « hommes et des femmes pour les autres ». Comme pour nos élèves eux-mêmes, nos écoles sont enrichies par la présence de tels membres dans l’équipe enseignante, au sein du personnel et dans l’administration, représentant parfois même la majorité des membres.
  15. C’est un vrai cadeau, puisque cela nous permet d’étendre de manière créative notre compréhension de la spiritualité ignatienne et de notre identité.

Exercice 18. Pour un discernement :

Dans l’espace géographique qui est le vôtre :

  1. Comment évaluez-vous ces changements ?
  2. Quels sont les développements les plus significatifs ?
  3. Quels sont ceux de ces développements qui semblent refléter un plus grand bien ?
  4. Dans ce contexte, qu’est-ce que votre apostolat éducatif a apporté ?
  5. Comment avons-nous répondu à la charte d’engagements de JESEDU- Rio2017 ?
  6. Que pouvons-nous faire encore pour mieux répondre à cette charte d’engagements ?
  7. Qu’est-ce que votre apostolat éducatif devrait apporter ?